Le soin d'automne, pour éviter l'humeur monotone...

Publié le 20 Octobre 2014

Nous n'avons jamais le temps... jusqu'à ce que nous le prenions.

Nous n'avons jamais le temps... jusqu'à ce que nous le prenions.

Je le répète à mes patients régulièrement, ils ont droit de m'oublier toute l'année, sauf en automne pour ne pas que le corps et la tête déconnent !

Pour les enfants, le check up de la rentrée d'abord, puisqu'ils ont beaucoup grandit pendant l'été, leur croissance et leur posture doivent être vérifiées, sans quoi nous nous trouvons face à la tristement célèbre scoliose à l'adolescence, irrécupérable bien évidemment !

En plus nos chers chérubins font leurs expériences pendant les vacances, à coups de chutes, de gamelles, de premier baiser puis irrémédiablement de coeur brisé ! Sans compter le stress de la rentrée, nouvelle classe, nouveau prof, nouveau lycée...

En effet, les rythmes effrénés de septembre, les aménagements de planning, la reprise des activités accumulée et voilà qu'apparaissent fatigue, douleur articulaire, mélancolie pour les adultes et les séniors.

Quant aux enfants, voilà qu'ils deviennent irritables, épuisés donc épuisants et chez les tout petits, quand ce n'est pas la gastro-entérite c'est la bronchite qui fait son apparition.

Et c'est normal, nous sommes des créatures vivant sur la Terre, et celle-ci a ces rythmes et ses lois auxquels et il serait prétentieux et illusoire de croire pouvoir échapper : échappons nous à la gravité ? Au vieillissement ? A l'envie de dormir la nuit ?

Or si la nature, les animaux et les plantes ralentissent leur rythme à l'automne puis encore plus pendant l'hiver, que pensez vous qu'il se produise lorsque nous gardons le même rythme toute l'année ?

Ainsi, une petite visite chez son garagiste ostéopathe s'impose, mais aussi si possible, chez son acupuncteur.

En effet, en médecine chinoise il est enseigné que chaque saison va influencer deux organes (plus précisément un organe et un viscère).

L'automne se retrouve donc à stimuler le colon et le poumon. Or ceux-ci, si ils ne sont pas drainés et décongestionnés (par l'ostéopathe) puis rééquilibrés (par l'acupuncteur), ils se retrouveront chargés de toxines et nous verrons apparaitre l'arrivée de pathologies ORL (poumons) et colique (colon) bien chiantes (c'est le cas de le dire) !

Ainsi tout le monde se retrouve étonné d'être épuisé et de commencer à déprimer en octobre, mais sachez qu'il est possible de préparer son hiver autrement, le tout est de prendre l'habitude de faire ses soins au bon moment ! Une petite discipline au début pour tellement de soulagement à l'année...

La prévention vaut mieux que la réparation, attendez vous que la voiture ne démarre plus avant de l'emmener se faire réviser ?

Alors à bientôt avant que n'apparaisse le lumbago !

Rédigé par Amélie Paltrié

Publié dans #Ostéopathie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article