Locavore, pour le bien de ma région et de ses habitants.

Publié le 7 Juillet 2014

Nous avons la chance d'habiter en provence, où le soleil brille les trois quarts du temps. Nous avons des variétés de fruits et légumes époustouflantes, des agriculteurs et des éleveurs qui travaillent avec tout leur coeur, des artisans et des commerçants qui défendent les produits de leur terroir avec courage et ardeur, du petit épeautre des Alpes de haute provence aux citrons de Menton, l'huile d'olive, la lavande et le pourpier... la région PACA à de quoi bien se nourrir sans aller très loin.

Alors entre nous, pourquoi ne pas nous servir sur place, laisser un peu de répit à la planète et faire travailler les producteurs de son village plutôt que d'acheminer des produits, même "bio", depuis l'Espagne ?

Est ce qu'une cellule du foie va chercher ses nutriments dans les poumons ou dans le bras droit ? Non, car cela épuiserait l'organisme si il fallait tout importer. Certains produits essentiels qui lui manqueraient sont acheminés vers son organe hôte, mais elle a la plupart de ce dont elle a besoin sur place, la vie est bien faite n'est ce pas ?

Moi j'ai choisi, et puisqu'en plus dans le coin il y a du bon vin, alors pourquoi se gêner et ne pas en profiter, j'abandonne le bordeaux et le bourgogne au profit des châteaux d'ici, et j'oublie le roblochon savoyard et me régale des petites chevrières du coin !...

Ce petit reportage tourné sur les côteaux d'Aix en provence, (il y a pire, j'avoue) aux côtés de la belle Laurence pour M6 est un exemple des prémices d'une volonté collective pour une action locale et une écologie globale...il y a pire, j'avoue, que d'aller déguster du vin dans un château aixois, ça a des bons côtés de vouloir préserver sa planète quand même !

 

Rédigé par Amélie Paltrié

Publié dans #Ecologie

Repost 0
Commenter cet article