Le SAD (Seasonal Affective Desorder) et l'Ostéopathie.

Publié le 5 Février 2018

Photographie par Sophie Bourgeix.

Photographie par Sophie Bourgeix.

Mais quelle est cette étrange Maladie découverte en 1982 que les Américains ont baptisés SAD ou Seasonal Affective Desorder Liée au manque de lumière, elle concerne surtout les femmes et uniquement à la mauvaise saison d'automne-hiver.

Ainsi plus on habite au nord, et plus les troubles sont intenses et fréquents. 

C'est vers la fin du mois de décembre que les troubles atteignent leur maximum, d'où l'aversion que certains développent pour les fêtes de fin d'année.

Les symptômes sont plus importants quand il fait froid, que le temps est gris, qu'il pleut, et qu'à 17h il fait déjà nuit. Les ennuis débutent fin octobre et se poursuivent jusqu'au printemps.

Les signes sont toujours les mêmes : 

- Boulimie sucrée : il s'agit d'une envie irrépressible de sucres, chocolat et gâteaux en tous genres. Parfois malheureusement, il peut s'agir d'alcool (on parle alors d'alcoolisme saisonnier).

- Hypersomnie : Envies de grasse matinées, de siestes, de se coucher tôt, impression d'être mal réveillé, somnolent dans la journée, le sommeil n'est plus réparateur.

- Prise de poids : il est normal de prendre un ou deux kilos en hiver pour lutter contre le froid et de les reperdre au printemps mais dans ce cas l'augmentation peut atteindre plus de cinq kilos.

- Crise de larmes, agressivité : impression de manque de créativité, de fatigue, de ralentissement, et frilosité se surajoutent au tableau. Parfois il s'agit d'une véritable dépression avec des idées suicidaires et plus de risques de passage à l'acte.

Bref, vous l'aurez compris, tout ceci est dû au manque de lumière ! et pour combattre cette période difficile, si vous n'avez pas les moyens d'aller aux Antilles, je vous conseille bien sûr une bonne séance d'ostéopathie !

En effet, en agissant sur le système nerveux et le système endocrinien, l'ostéopathe va réguler l'ensemble du corps afin que celui ci retrouve sa vitalité et, accompagné d'une petite cure de vitamine D, le tour est joué !

Voilà, maintenant vous savez, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une belle journée.

Ostéopathiquement Votre.

A.P.

Le SAD (Seasonal Affective Desorder) et l'Ostéopathie.

Rédigé par Amélie Paltrié

Publié dans #Ostéopathie, #Santé

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article