Le printemps et son régime détoxifiant...

Publié le 9 Mars 2015

Comme promis, quelques petites astuces pour éviter les désagréments et le bourgeonnement du printemps !

Nous le savons maintenant, le foie est une véritable usine d'assimilation et de transformation de l'organisme, il gère à lui seul plus de 300 fonctions, il est donc important de le nettoyer afin qu'il puisse assurer son travail correctement.

Or, la nature est parfaite et offre des aliments naturellement adaptés à chaque saison, aussi au printemps, nombreux sont les fruits et légumes qui nettoient le foie et vous évitent bien des tracas.

Je ne citerais pas les plantes et infusions, car la phytothérapie demande beaucoup de précaution et certaines plantes ne conviennent pas à tout le monde. De plus, je suis par nature réticente aux mélanges déjà constitués, dont un élément peut nuire énormément selon les individus. Je resterais donc sur les aliments de consommation courante.

Ainsi, les principaux draineurs hépato-vésiculaires sont les artichauts, le radis noir et le fenouil.

Ce sont les plus simples à cuisiner, le mieux est encore de les consommer crus autant que possible et en entrée pour préparer le système digestif.

Ainsi le radis noir peut se déguster râpé ou en rondelle comme son cousin le radis rouge avec une pointe de sel (préférez la margarine végétale au beurre animal pour la santé de vos artères).

L'artichaut quant à lui peut se préparer à la vapeur ou les coeurs crus émincés en salade avec un peu d'huile de vinaigre et d'ail. Ce dernier étant par nature un nettoyeur du sang.

Le fenouil cru émincé, assaisonné d'huile de tournesol, de sel et de jus de citron fera une délicieuse entrée fraîche et croquante, son goût sera alors moins fort que lorsqu'il est cuit, il sera donc plus apprécié des enfants.

Enfin, une mention spéciale pour celui qui peut devenir votre ami pour la vie, j'ai nommé, le citron ! Sa composition particulière en fait un brûleur de graisse, il aide la vésicule biliaire dans son travail de digestion. Encore plus important en cas d'ablation de cette dernière, il est à consommer régulièrement mais pas n'importe comment !!!

En effet, de nombreuses informations à son sujet sont erronées, il se consomme toujours pendant et après le repas, mais jamais à jeun !!! L'explication est simple, c'est au contact des acides digestifs de l'estomac que son pH se transforme et qu'il devient alcalin (cela signifie qu'il aura le même effet que le bicarbonate à ce moment là). Or si l'estomac est vide, il ne sécrète rien et le citron reste acide et déstabilisera l'équilibre acido-basique de l'organisme (cf article sur les pathologies d'encrassage). Ainsi, il sera parfait en accompagnement dans les salades et encore mieux en fin de repas dans de l'eau chaude en guise d'infusion post-prandiale.

Voilà, vous savez tout, alors bon nettoyage de printemps assurément !

Rédigé par Amélie Paltrié

Publié dans #Santé, #Nutrition

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article