L'ostéopathie, une thérapie complémentaire

Publié le 30 Juin 2014

Un coup de main peut-être ? 

Stomatologie et Orthodontie :

L’ostéopathie permet un accompagnement des actes de dentisterie et d’orthodontie en assurant le maintien de la mobilité crânienne et du massif facial.

Ceci permet une intégration plus rapide des soins dentaires ou actes chirurgicaux et une prévention d’effets indésirables tels que céphalées, acouphènes, cervicalgies…

Une collaboration est profitable pour le patient lors d’un traitement orthodontique, en cas de bruxisme ou de problèmes d’occlusion, puisqu’il permettra de prévenir les troubles de la croissance, du dos et de la posture résultants des contraintes crâniennes exercées dans ces cas là.

ORL et Ophtalmologie :

Les sphères faciale et ORL sont des domaines dans lesquels l’association de la médecine et de l’ostéopathie serait tout à fait indiquée.

Du nourrisson au séniors, la pratique de l’ostéopathie crânienne permet un meilleur drainage des sinus et muqueuses de la sphère ORL (otites, rhinites et sinusites chroniques) et améliore la vascularisation du crâne (maux de tête, migraine ophtalmique).

De plus, travailler sur la sphère crânienne aura un impact sur l’innervation centrale et les nerfs crâniens, améliorant ainsi certaines névrites (Arnold, Trijumeau, Facial).

Enfin, l’amélioration de la mobilité crânienne et de sa vascularisation aura un impact physiologique positif sur la sphère ophtalmique (migraine, troubles de la vue) et auditive (acouphènes).

Podologie et posturologie :

L’ostéopathe, qui veille à l’équilibre du crâne, du rachis et du bassin, dépistera aussi les troubles de la posture, les affaissements de la voûte plantaire et les différences de longueur de jambes.

En cela, il lui sera nécessaire de travailler en collaboration avec les professionnels de la posture et du pied pour offrir au patient un accompagnement complet dans le traitement de certaines pathologies.

Le traitement ostéopathique va aussi permettre de rééquilibrer les chaînes posturales pour préparer le port de semelles, ainsi qu’en prévention des douleurs dues aux nouvelles contraintes musculo-squelettiques.

Gynécologie et pédiatrie :

L’ostéopathie est particulièrement efficace pour améliorer de nombreux troubles spécifiques chez la femme.

Elle peut entre autres, par son action sur le système endocrinien résoudre certains problèmes d’infertilité fonctionnelle.

Elle permet aussi d’accompagner les modifications physiologiques et hormonales pendant la grossesse et les symptômes qu’elle entraîne (dorsalgies, sciatalgies, troubles digestifs, circulatoires et migraines).

Enfin, l’ostéopathie se révèle très utile pour le suivi post natal afin de répondre à certains symptômes tels que plagiocéphalies et déformations crâniennes, troubles du sommeil, régurgitation, torticolis congénitaux chez le nourrisson.

Orthophonie :

Par son action mécanique et physiologique, l’ostéopathie est un excellent outil thérapeutique dans le suivi des enfants de manière générale (croissance, dépistage scoliose, troubles alimentaires ou du sommeil). Elle aide à la croissance et au développement moteur.

Dans le cadre d’un traitement orthophonique, l’assistance de l’ostéopathie favorise les progrès de l’enfant. Le travail crânien notamment, aidera lors de troubles du langage, de l’attention ou du comportement (hyperactivité).

Chez l’adulte, elle accompagnera par exemple le traitement des pathologies neurologiques dégénératives.

L'ostéopathie est une aide précieuse et complémentaire aux autres thérapeutiques.

L'ostéopathie est une aide précieuse et complémentaire aux autres thérapeutiques.

Rédigé par Amélie Paltrié

Publié dans #Ostéopathie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article