L'ostéopathie plus particulièrement...

Publié le 16 Juin 2014

L'ostéopathie et la femme enceinte :

Pendant la grossesse, le corps subit de nombreuses modifications, physiques et physiologiques, touchant les systèmes hormonaux, rénaux ou digestifs.

Ces transformations peuvent faire apparaître certains symptômes comme des douleurs de dos, des sciatiques, des troubles digestifs, circulatoires, des migraines, du stress et de la fatigue.

L’ostéopathe peut alors vous soulager, vous aider à préparer au mieux votre corps à l’accouchement et le rééquilibrer après celui-ci, grâce à des techniques douces, adaptées et sans danger pour vous ou votre bébé.

En outre, l’ostéopathie s’avère souvent d’une grande utilité pour résoudre les problèmes d’infertilité fonctionnelle.

Enfin, elle peut améliorer de nombreux troubles spécifiques chez la femme.

Les touts petits, le suivi post natal :

Pendant la grossesse comme pendant l’accouchement, le nourrisson subit de nombreuses contraintes (intra utérines, contractions, passage à travers le bassin).

Pour certains bébés l’accouchement peut-être un des premiers traumatismes (durée du travail, péridurales, césariennes, naissance par siège, utilisation de forceps, souffrance fœtale par exemple).

Cela peut entraîner certaines dysfonctions au niveau du crâne, du rachis, du bassin et des membres.

Après la naissance, bébé peut consulter si vous observez une déformation du crâne, des pleurs importants, des troubles du sommeil, des régurgitations, des colites, un torticolis ou encore des troubles ORL à répétitions.

L’ostéopathe va ainsi faire un bilan général avant de le traiter avec des techniques douces et non douloureuses.

Même en l’absence de symptôme, une séance de dépistage systématique s’avère très utile un mois après la naissance.

Suivi de la femme enceinte et du nourrisson

Suivi de la femme enceinte et du nourrisson

Rédigé par Amélie Paltrié

Publié dans #Ostéopathie

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article